L’un des plus grands défis que doivent relever les entreprises est de faire en sorte que les collaborateurs se sentent bien dans leur travail et qu’ils se sentent engagés.

Si auparavant, la satisfaction des clients a été au cœur de la réussite des entreprises, il est devenu évident que le bien-être des salariés doit devenir une priorité. En effet, des collaborateurs heureux se traduiront par une amélioration de la productivité et de l’engagement.

Une étude de Talentsoft montre que seulement 13% des collaborateurs à travers le monde se sentiraient activement engagés au sein de leur entreprise. Ils seraient 63% non-engagés et 24% complètement désengagées. Il est devenu essentiel que les entreprises mettent fortement l’accent sur la rétention des meilleurs talents. C’est en incorporant des changements efficaces à la culture ou encore au management que les collaborateurs se sentiront valorisés. Ainsi, ils deviendront un atout loyal pour l’entreprise.

Les entreprises ont toutes les raisons d’investir et de prendre du temps dans ce travail d’engagement. En effet, un salarié désengagé travaille moins et moins bien. Il prend plus de journées maladie, arrive tard et part tôt et fait le minimum syndical. Il va sans dire que les entreprises dont les collaborateurs sont plus engagés performent mieux que celles dont les salariés sont désengagés. D’après une étude de Harvard Business Review, les entreprises aux collaborateurs engagés sont 12% plus profitables que la moyenne. De plus, les départements les plus engagés montrent des résultats 21% supérieurs aux départements désengagés.

L’importance de l’engagement n’est donc plus à prouver. Comment accroître l’engagement et la loyauté de ses employés ?

L’engagement commence dès l’embauche

L’engagement se construit dès l’arrivée du collaborateur dans l’entreprise. En effet, c’est même l’étape la plus importante de l’engagement. Cette étape cruciale va permettre de créer du lien et de fidéliser le salarié à la culture d’entreprise. Cet engagement se construit en commençant notamment par un parcours d’intégration personnalisé. Dès le départ, le salarié doit se sentir attendu et accompagné dans les premiers pas de son poste. C’est via l’accompagnement que le collaborateur va développer son engagement envers sa nouvelle entreprise. Cependant, cela ne suffit pas, c’est un travail sur le long terme mais qui en vaut largement la peine.

Une communication constante est nécessaire

Un bon manager doit travailler en collaboration avec ses collaborateurs. Il est important d’établir un plan de carrière qui définit les buts et les objectifs qu’ils souhaitent atteindre. Bien sûr, des évaluations régulières de performances vont permettre d’enrichir ce plan mais il est tout de même préférable de tenir des points réguliers. En effet, cela va permettre de déterminer comment ils trouvent leur rôle, où ils sont performants et où ils peuvent avoir besoin d’améliorations ou de formations supplémentaires. Il est essentiel que le manager s’assure que le rôle des salariés coïncide avec leurs perspectives afin de garantir leur engagement et leur loyauté envers l’entreprise.

L’engagement s’acquière aussi grâce à une communication forte et claire entre le manager et le collaborateur. Sans la communication, le collaborateur peut avoir du mal à comprendre ce que l’on attend de lui et comment réagir face aux changements. L’absence de communication va clairement diminuer l’engagement et la loyauté des salariés. De plus, une bonne communication sur le lieu de travail est un excellent moyen de réduire les malentendus et de faire en sorte que les salariés soient heureux au travail.

La reconnaissance, la clé de l’engagement

D’après une étude de Robert Half, le premier facteur le plus susceptible de nuire à l’engagement est le manque de reconnaissance. En effet, les pratiques liées à la reconnaissance agissent directement sur le bien-être des salariés. Elles donnent aux salariés le sentiment d’être parfaitement à leur place et adapté à l’entreprise.

La reconnaissance passe par des choses toutes simples du quotidien comme une simple salutation en début et en fin de journée. Dire un merci sincère et s’excuser pour un malentendu est une façon subtile de montrer sa reconnaissance et son respect. Ce sont des petits gestes qui peuvent sembler tout à fait insignifiants mais qui sont la base des moyens de reconnaissance envers ses collaborateurs sur le lieu de travail. La reconnaissance n’est pas nécessairement un programme coûteux ou complexe. En effet, même le plus petit geste peut avoir le plus grand impact. En clair, la reconnaissance permet d’améliorer la productivité, de renforcer la loyauté mais aussi de promouvoir la collaboration.

 

 

Share This