« Le monde est mon bureau », c’est la devise des individus qui ont choisi un tout autre mode de vie du classique métro boulot dodo. Appelés les digital nomads, ils travaillent dans un café à Pékin ou encore dans un espace de coworking. Au final peu importe le lieu, ils en font leur bureau. Ce terme de « digital nomad » a fait son apparition dans les années 1990 mais il est devenu populaire dans les années 2010 grâce aux différents outils cloud.

 

Le bureau n’a pas de lieu 

Les digital nomads on fait le choix de travailler dans un cadre différent qu’est celui du bureau et ce dernier est d’ailleurs devenu le monde entier. Tout est alors possible avec un ordinateur et une simple connexion internet. L’emploi du digital nomad n’est pas attaché à un lieu particulier. Il est donc géographiquement libre de travailler où il le souhaite. C’est d’ailleurs cette notion de liberté du lieu de travail qu’a mis en avant Jean-Charles Varlet dans l’une de ses chroniques sur le futur du travail. Le CEO de Crème de la Crème, une plateforme qui met en relation des entreprises et des freelances dans le numérique a écrit « Le travail n’a pas lieu là où se trouve notre bureau. Désormais le travail a lieu là où se trouve notre ordinateur. » Cela résume bien la vie qu’ont décidé de mener les digital nomads.

Digital nomad : à qui cela s’adresse-t-il ?

Bien sûr ce mode de vie ne s’adresse pas à tous les métiers. Le plus souvent ce sont des indépendants et des freelances mais certaines entreprises proposent à ses salariés de vivre cette expérience. Qu’elles proposent à ses salariés des périodes de plusieurs semaines de travail à l’autre bout du monde ou qu’elles fonctionnent avec un modèle 100% télétravail, ces types d’entreprises facilitent grandement le développement de ce mode de vie.

Suite aux études et retours d’expérience les métiers des digital nomads qui reviennent le plus sont rédacteur web, blogueur, community manager, développeur web, monteur vidéo, graphiste ou encore formateur en ligne. Des métiers qui se suffisent donc à un ordinateur et une bonne connexion internet. Ils ont la liberté de choisir leurs lieux de travail à travers le monde et surtout ils ont la liberté de pouvoir changer autant de fois qu’ils le désirent en fonction bien sûr de leur moyen.

Le bureau aux quatre coins du monde

La plupart des digital nomads travaillent dans le monde entier. Certains changent de ville tous les trois jours, d’autres toutes les semaines et il y a ceux qui changent de pays tous les mois. Il existe cependant deux principaux lieux de rassemblement des digital nomads qui sont l’île de Bali, en Indonésie et la ville de Chiang Mai, en Thaïlande. Ce sont les deux spots les plus réputés au monde pour les travailleurs nomades qui viennent profiter de la qualité de vie et des prix raisonnables. Travailler à côté de magnifiques plages ou encore près d’anciens temples, il y a pire comme bureau, non ?

Les travailleurs qui ont opté pour ce mode de vie sont pour la plupart conquis et ne reviendraient pas à leur ancien mode de vie d’employé où il faut se rendre à son bureau tous les jours. Cette vie demande une certaine organisation mais elle offre une grande liberté que les digital nomads ne sont pas près d’abandonner. Et oui, pourquoi retourner dans un bureau classique quand on a connu le bureau aux quatre coins du monde ?

 

Tech Me Up'

Suivez les dernières tendances liées aux nouveaux usages de communication, de collaboration et de mobilité.

 

Pas de spam. Que de l'innovation et de l'exclusivité !.

Inscription validée !

Share This