Chaque jour nous sommes plus nombreux à utiliser la réalité virtuelle (VR) ou la réalité augmentée (AR). Mais saviez-vous que ces deux technologies sont également très utiles dans les entreprises ? Formation, réduction des coûts et bien d’autres. Retour sur ces succès technologiques dont nous n’allons bientôt plus pouvoir nous passer.

 

VR et AR en 2019. 

Capgemini a publié une enquête en septembre 2018 sur l’usage de ces deux technologies. Les résultats sont éloquents. Oui, plus de 83% des entreprises se disent « très satisfaites » des résultats. L’étude, qui compile les résultats de plus de 600 entreprises révèle également que la VR va s’étendre. En effet plus de 50% des entreprises sondées veulent désormais l’appliquer à différents secteurs de leurs activités.

Un point cependant : si l’usage de la VR commence à se généraliser aux Etats-Unis ainsi qu’au Japon et en Chine, les entreprises européennes restent à la traîne en comparaison de leurs homologues. Un gros travail d’insertion de ces nouvelles technologies reste donc à faire. Ce qui rend ce marché très prometteur. Concernant l’AR en revanche, son développement reste toujours localisé à certaines entreprises, bien que des débouchés soient tout à fait possibles dans l’industrie.

 

La VR en entreprise

Pour la VR en entreprise, le mot d’ordre est : formation des employés. Même dans les cuisines ! La chaîne KFC a mis au point son propre escape game afin de former ses collaborateurs en salle à cuisiner du poulet . Sans oublier la firme Wallmart qui propose désormais à ses employés de se former au Black Friday. En bref la VR permet une immersion complète et en situation : stress garanti. Tout en permettant à l’entreprise d’avoir des coûts de formation moins élevés. De plus, un formateur peut désormais s’occuper d’une dizaine de personnes, ce qui n’était pas le cas dans certains secteurs auparavant.

D’autres retombées économiques sont présentes. Pour les entreprises qui cherchent la rentabilité en utilisant la VR, c’est en moyenne une plus-value de 10%. Prenons par exemple le cas de UPS. Avec la formation de ses livreurs en VR, c’est désormais moins d’accidents au quotidien. Car, en immersion totale, les livreurs s’entrainent plus régulièrement sur des manœuvres difficiles. Et ce sont donc des frais en moins pour l’entreprise.  Bonus plus surprenant, les livraisons sont mieux effectuées, car mieux maitrisées. Gain d’argent et de temps.

 

L’AR en entreprise

Pour l’AR c’est un petit plus complexe. Car nous ne parlons plus d’immersion mais bien de la réalité qui est numériquement augmentée par une application tierce. C’est-à-dire que des informations complémentaires vont désormais apparaitre dans le champ visuel de l’utilisateur par le biais de son smartphone ou de ses lunettes.  Comment, via l’appareil photo par exemple. Plusieurs exemples dans le divertissement existent, comme le très célèbre jeu PokémonGo ou l’application Snapchat ! C’est l’apothéose de la gamification au travail !

Mais, de nombreuses applications sont désormais utilisées dans l’industrie.  Comme l’a fait la firme Ikéa qui propose un catalogue d’objets virtuels à déposer chez soi. Mais d’autres marchés s’approprient l’AR avec des usages plus spécifiques. Comme c’est le cas des Google Glass Entreprise Edition utilisées par Safran. Objectif : améliorer la maintenance du câblage des avions en simplifiant la perception de l’environnement technique des agents de maintenance.

 

Tech Me Up'

Suivez les dernières tendances liées aux nouveaux usages de communication, de collaboration et de mobilité.

 

Pas de spam. Que de l'innovation et de l'exclusivité !.

Inscription validée !

Share This