Médiamétrie a présenté il y a quelques jours son panorama annuel de l’usage d’internet en France.
Tech Me Up’ vous en présente les principales tendances et surtout ce qu’il faut en retenir.

 

Sans surprise : un nombre croissant d’internautes.

Ce n’est vraiment plus un effet d’annonce mais les chiffres sont là : le nombre d’internautes français ne cesse d’augmenter depuis la création d’internet. Et l’année 2018 ne fait pas exception. Avec 84,3 % de la population française qui est désormais reliée à internet ce sont surtout 53 millions de français qui se connectent quotidiennement. Quantitativement, c’est un million de plus que l’année précédente. Mais surtout, les connexions via le mobile connaissent une hausse absolument considérable.

Oui, nous sommes plus de 34 millions à nous connecter par l’intermédiaire de notre smartphone. Ce qui est nettement supérieur au nombre de connexions sur des tablettes ou même sur PC.  C’est en réalité un changement d’habitude de consommation, nous passons du « mobile first » au « mobile only »  (et pour en savoir plus sur le mobile first, n’hésitez pas à relire notre précédent article).

Et, là encore sans surprise, ce sont les jeunes qui utilisent le plus le « mobile only ». La fameuse génération Z qui casse et renouvelle sans cesse les codes de l’internet. Les 15-24 ans ont un usage intensif de leur « own device » et consomment très fortement les applications téléchargées dans les smartphones. En moyenne, Médiamétrie estime qu’entre 85 et 90 applications sont installées et que 90% du temps passé sur le web l’est justement par l’intermédiaire d’une application. Néanmoins seules 18 applications sont vraiment utilisées.

 

Un temps cumulé plus important.

Selon Bertrand Krug, Directeur du Département Internet de Médiamétrie, chaque jour en moyenne un français passe 1h37 à surfer sur internet. Une petite partie, 15%, y consacrent jusqu’à 6H30 par jour pour un usage exclusivement loisir (et non professionnel).  Chiffres clés pour les entreprises : à 9h le matin, la moitié des mobinautes (comprendre : utilisateurs d’internet via un smartphone) s’est déjà connectée à son mobile. Pic d’audience à 18h37 dans l’hexagone, après la sortie du bureau.

L’audience des réseaux sociaux quant à elle continue de peser. Pour l’intégralité de la population française elle représente près de 1/5ème du temps passé sur web. Chaque jour, ce sont près de 30 millions de français qui se réunissent. Mais néanmoins pas sur les mêmes plateformes. En effet, chaque génération à sa plateforme de prédilection.

A noter également le franc succès des messageries instantanées. Que ce soit des messageries privées ou professionnelles (nous pensons ici à Slack) l’usage de celles-ci a considérablement augmenté. Médiamétrie parle même d’un doublement du volume depuis les 4 dernières années. Au total 11 millions de français en sont adeptes.

 

Le rôle confirmé des contenus médias et des abonnements payants. 

Nous le savons, les GAFA tiennent une part considérable du marché de l’internet. Néanmoins, certains sites français caracolent avec les géants du web. C’est le cas de Leboncoin avec ses 26 millions d’internautes, ou encore Cdiscount avec 19,6 millions d’internaute. Un dernier point : 19,5 millions de français ont acheté en ligne pour le Black Friday. Soit deux millions de plus qu’en 2017 !

Enfin, c’est surtout l’engouement pour l’abonnement payant qui centralise l’intérêt. Vivons-nous la fin d’une époque : celle du piratage ? C’est en tout cas ce que semblent penser les promoteurs des abonnements payants en ligne : un français sur cinq est désormais abonné à une plateforme de contenu, comme Netflix ou Amazon côté américain, ou Deezer et Mycanal côté français. Le web français a de beaux jours devant lui !

Tech Me Up'

Suivez les dernières tendances liées aux nouveaux usages de communication, de collaboration et de mobilité.

 

Pas de spam. Que de l'innovation et de l'exclusivité !.

Inscription validée !

Share This