Cabine de téléconsultation : en direct ou en différé voire même par simple téléphone, les choix sont multiples. Mainte fois annoncé, c’est finalement bien l’année 2018 qui signe l’envol de la télémédecine. Mais pour les salariés français, qu’est-ce qui va vraiment changer ? Tech Me Up’ fait le point et revient pour vous sur un phénomène en pleine croissance.

Télémédecine : la France se positionne.

L’e-santé a le vent en poupe ! C’est un fait, depuis 2010 la France s’y intéresse de près. Le crédo ? Des coûts d’exploitations moindre, et un accès simplifié pour tous. Une solution gagnante pour l’Etat qui y voit enfin un moyen de contrer les déserts médicaux. Mais pas seulement.

Pour les patrons d’entreprise l’objectif est assumé : faire gagner du temps à leurs salariés ! Surtout lorsqu’on sait qu’une visite médicale en province peut mobiliser jusqu’à une journée dans des régions où la couverture d’accès au soin est faible.

Et pour les salariés alors ? Même bénéfice, plus besoin de prendre sa voiture car selon la solution choisie par votre entreprise, il vous sera même possible d’avoir accès à un diagnostic complet sans bouger ! C’est aussi la garantie d’une prise en charge par un vrai médecin pendant les heures de travail. D’ailleurs les français en ont bien conscience : selon une étude BVA réalisé dans l’hexagone pour Zava (opérateur de télémédecine en différé) c’est plus de 42% des sondés qui se disent d’ores et déjà disposés à télé consulter !

Des business models différents.

En France ce sont plusieurs opérateurs qui commencent à se disputer le marché. L’avantage c’est qu’un médecin, toujours selon le service choisi, peut vous délivrer une ordonnance 3h après la téléconsultation.

Des solutions très différentes sont donc en train d’émerger. En premier lieu bien sur les cabines de téléconsultations. Le champion français en la matière n’est autre que H4D. La cabine vous met directement en relation avec un médecin qui va pouvoir accéder à vos constantes : capteurs infrarouges, stéthoscope, tensiomètre. Comptez en moyenne plusieurs milliers d’euros par mois. Mais en contrepartie une révolution pour les grandes entreprises : les employés ne quittent plus les murs.

Chez Tech Me Up’ on s’est forcément posé la question : comment faire quand on ne dispose pas d’autant de salariés ou bien, qu’on ne veut pas dépenser autant pour une visite médicale ? La réponse est simple, certains opérateurs comme Qare proposent désormais aux salariés de se faire examiner depuis un bureau en visioconférence. Une solution aussi flexible qu’elle est pratique, et qui va dans le sens des valeurs véhiculées chez klood.

En attendant la généralisation.

Pour les entreprises c’est enfin une solution bien être, surtout quand on sait à quel point ce sujet est important (jetez un coup d’œil si vous ne l’avez pas déjà fait à notre dernier article sur le sujet).

Pour l’Etat quelques questions se posent encore, notamment celle du remboursement par la sécurité sociale. Dans un futur plus ou moins lointain (l’assurance maladie ne s’est pas encore positionnée sur ce sujet, contrairement à l’Allemagne) le business model pourrait aussi être amené à s’adapter. Mais pour les entreprises c’est déjà une petite révolution qui est en marche.

Tech Me Up'

Suivez les dernières tendances liées aux nouveaux usages de communication, de collaboration et de mobilité.

 

Pas de spam. Que de l'innovation et de l'exclusivité !.

Inscription validée !

Share This